BIOSECURITE EN ELEVAGE DE PORCS

0Semaines0Jours0Heures0Minutes0Secondes

BIOSECURITE EN ELEVAGE DE BOVINS

0Semaines0Jours0Heures0Minutes0Secondes

Le GDS Réunion organise 2 formations destinées à la biosécurité en élevage de bovins et de porcs au GDS Réunion

Le 27 juin 2024 : Biosécurité en élevage de porcs

Exposé des motifs de la formation (objet, contexte, porteur de projet) :
Il n’existe, à l’encontre de la PPA, ni traitement, ni vaccin. Un ensemble de mesures de prévention ont été prises en coordination avec la Belgique : mise en place de zones d’observation renforcée avec visite sanitaire systématique, abattage des animaux atteints ou susceptibles d’être atteints, limitation stricte des mouvements des animaux, des produits et d’autres vecteurs de transmission, sensibilisation des chasseurs et transporteurs …. Pour ce qui concerne les éleveurs, l’arrêté du 16 octobre 2018 définit un ensemble de mesures de biosécurité applicables dans les exploitations détenant des suidés (porcs ou sangliers). L’article 3 de cet arrêté prévoit la mise en place d’un plan de biosécurité dans toutes les exploitations concernées d’ici le 1er janvier 2020. Une formation à la gestion du plan de biosécurité en exploitation et aux bonnes pratiques d’hygiène est obligatoire pour une personne de l’exploitation (désignation d’un référent par exploitation).

Information importante : Depuis le 1er janvier 2020 l’article 3 de cet arrêté prévoit la mise en place d’un plan de biosécurité dans toutes les exploitations concernées.

Le 26 juillet 2024 : Biosécurité en élevage de bovins

Exposé des motifs de la formation (objet, contexte, porteur de projet) :
Apprendre à mettre en place un plan de biosécurité en élevage :
– Maitriser les bases de la biosécurité: Sectorisation de l’élevage et zonage de l’exploitation (publique, professionnelle, d’élevage) Flux entrants et sortants, règles de circulation et signalétique.
– Les mesures de lutte contre l’introduction d’agents pathogènes sur l’exploitation : Lors de l’introduction d’animaux et concernant le matériel et le stockage des aliments La gestion des intervenants et visiteurs La gestion des contacts entre animaux de différents troupeaux Les limitations des contacts avec les animaux domestiques, les nuisibles et la faune sauvage
– Les mesures de lutte contre l’installation et la circulation d’agents pathogènes au sein de l’exploitation: Rappel sur la conduite du troupeau La gestion des vêlages et des veaux La gestion des animaux malades L’organisation des soins et de la traite Les règles de nettoyage et désinfection des bâtiments et du matériel
– Les mesures de lutte contre la diffusion des agents pathogènes en dehors de l’élevage: Identification, dépistage et transports des animaux « sortants » Gestion des effluents d’élevage Gestion des cadavres, des produits de mise bas, des déchets d’activités de soins à risques infectieux (DASRI)
– Les risques zoonotiques : Gestion des risques zoonotiques Gestion des produits d’origine animale impropres à la consommation et mesures particulières pour les produits fabriqués sur l’exploitation